Tactique en fond de court

Voici quelques règles tactiques de base à utiliser pendant les échanges de fond de court.

Elles s’adressent à tous, du premier niveau de compétition jusqu’au meilleur.

⇒ Jouez en prenant en compte votre position sur le court (voir image ci-dessous)

Zone 1 : finir le point

Très près du filet, votre objectif doit être de conclure le point.

Zone 2 : être offensif

Légèrement à l’intérieur du court, quand vous le pouvez, tentez de diriger l’échange en imposant un jeu suffisamment agressif, et ce, en jouant croisé et décroisé.

Zone 2 : neutre

Au niveau de votre ligne de fond de court, adopter un jeu neutre, jouez plutôt croisé.

Zone 2 : défense

Loin derrière votre ligne de fond de court, vous êtes en situation de  défense. Jouez plutôt haut, long et croisé.

Tennis-court- zones

⇒ Le replacement après chaque frappe

Entre chacune de vos frappes, replacez-vous rapidement sans attendre que votre balle arrive de l’autre côté du terrain.

Replacez-vous dès que vous avez terminé votre geste.

L’objectif n’est pas de se replacer systématiquement au centre du court. L’endroit où vous allez vous replacer dépend de l’endroit où vous avez joué et de l’endroit où peut jouer l’adversaire.

Plus on joue croisé, plus il faut se replacer en se décalant dans la même diagonale.

⇒ Jouez croisé le plus souvent

Quand on est dans une situation de jeu neutre ou de défense, il est plus aisé et plus constructif de jouer croisé.

le court est plus long dans la diagonale (environ 1 mètre de plus) et le filet est moins haut au centre qu’en long de lignes.

Le replacement que vous aurez à effectuer sera plus court si vous êtes débordé et que vous rejouez croisé.

⇒ Faites attention aux balles que vous choisissez de jouer décroisé : 

  • Soyez au moins en situation de jeu neutre et plutôt en situation offensive
  • ne décroisez pas sur ds balles trop difficiles à jouer pour vous
  • Décroisez quand vous êtes à l’aise pour jouer la balle et que cela va gêner l’adversaire
  • Décroisez de préférence lorsque vous vous êtes ouvert le court en jouant au préalable croisé

⇒ Faites des balles longues

Quelle que soit votre position sur le court, cherchez à faire des balles longues, qui retombent au plus à 1 mètre de la ligne de fond de l’adversaire.

Même si votre balle n’est pas rapide, elle gênera votre adversaire.

Mieux vaut jouer une balle longue et relativement lente qu’une balle rapide au milieu du court.

Les balles longues vont maintenir votre adversaire derrière sa ligne de fond de court et ainsi l’empêcher d’attaquer.

Bien entendu, même si on doit chercher à s’appuyer sur un jeu long, il ne faut pas pour autant oublier de varier en jouant des balles courtes croisées et des amorties.

Contre certains adversaires qui n’arrivent pas à attaquer les balles lentes, on peut même parfois faire volontairement des balles lentes à mi-court pour les obliger à prendre un risque et les amener à la faute.

⇒ Mettez un minimum de hauteur

Trop souvent, les joueurs cherchent à jouer en faisant passer leurs balles trop près du filet.

Pensez à vous imposer, au minimum,  une marge entre 50 cm  et 1 m par rapport au filet.

Le fait de jouer avec cette marge de sécurité vous permettra de jouer en prenant moins de risques et d’obtenir une belle longueur de balle sans avoir à frapper trop fort.

Le fait de maîtriser l’effet lifté vous aidera grandement à obtenir cette sécurité sans perte conséquente de vitesse.

⇒ Faites courir l’adversaire !

Tout le monde n’a pas le jeu de jambe et le physique de Nadal, donc faites courir votre adversaire!

Bien entendu, contre un joueur qui se déplace bien latéralement, pensez à varier les longueurs en utilisant les trajectoires courtes croisées et les amorties.

⇒ Variez votre jeu!

En fonction de vos qualités techniques, cherchez à varier votre jeu au maximum pour déstabiliser votre adversaire et cela pour éviter qu’il puisse se régler et tomber ainsi dans la facilité.

Variez :

  • Les effets,
  • les directions (croisées, décroisées, contre-pied, amorties),
  • Les hauteurs,
  • Les longueurs (longues, grandes et petites diagonales, amorties),
  • les vitesses de balles (changements de rythmes),

⇒ Si votre adversaire monte au filet !

Tout d’abord, si votre adversaire monte à la volée, ne paniquez pas !

Beaucoup de joueur ressentent de la pression et se sentent obligés de tenter un coup fort lorsque leur adversaire monte au filet.

D’autres options s’offrent à vous et qui sont tout autant efficaces avec une prise de risques moindre :

  • Pensez au passing  court croisé en vous appuyant plus sur la précision que sur la vitesse,
  • pensez au passing en 2 temps : tout d’abord une balle plongeante dans les pieds qui obligera votre adversaire à la relever, puis un deuxième coup plus appuyé pour conclure.
  • pensez au lob si votre adversaire ne maîtrise pas vraiment le smash, ou s’il est collé au filet, et plus encore sur le côté revers qui est toujours plus dur à jouer, d’autant plus si vous avez raté votre lob.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *