La course à pied

Stop aux idées reçues ! Non, la course à pied ne tasse pas les lombaires.

Selon la clinique du Coureur, une équipe de chercheurs a comparé les imageries par résonance magnétique (IRM) de la colonne lombaire de trois groupes de personnes, âgées de 30 ans en moyenne :

  1. Des non coureurs,
  2. des coureurs récréatifs (20-40 kms par semaine),
  3. Des coureurs aguerris (50 kms et + par semaine).

Les résultats révèlent que les deux derniers groupes – ceux qui courent – ont une meilleure hydratation discale et un contenu plus important en glycosaminoglycanes que les autres. Ces deux marqueurs sont des témoins importants de la qualité tissulaire et de la force des disques intervertébraux.

De plus, les coureurs qui parcouraient au moins 50 kms par semaine possédaient des disques plus épais que les deux autres groupes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *